La vision joue un rôle important dans le développement psychomoteur de l’enfant. Chez les enfants, les problèmes de vue peuvent être  à l’origine de nombreuses difficultés scolaires et sociales. De ce fait, il est important de détecter les problèmes de vue dès leur plus jeune âge afin de pouvoir les soigner à temps. Par ailleurs,  depuis l’année 2017, une augmentation progressive du nombre d’enfants ayant un problème de vision a été constatée. Ce phénomène est en partie lié à l’utilisation de nouvelles technologies. Zoom sur phénomène.

Hérédité et développement de la vision chez l’enfant

À la naissance, le nouveau-né ne peut voir qu’à une courte distance. Son champ de vision s’élargit graduellement au cours de la première année de sa vie. Vers l’âge de 2 mois, le bébé commence à percevoir des couleurs et il est capable de suivre des yeux les objets qui se déplacent lentement. Dans un premier temps, le champ visuel du bébé est restreint, mais il va s’élargir vers l’âge de 1 an et ressembler ensuite à celui d’un adulte.

Outre la transmission de la couleur des yeux, il est important de savoir que l’hérédité peut jouer un rôle sur la transmission des maladies oculaires. Les principales maladies oculaires héréditaires sont le glaucome et la cataracte.

  • Le glaucome

Si un membre de la famille est atteint du glaucome, le risque qu’un enfant soit atteint par la maladie est de 20%. Cette maladie touche souvent les personnes âgées, mais il est également possible que les nouveau-nés soient affectés. Dans ce cas, il s’agit de glaucome congénital. Le glaucome se manifeste par une forte sensibilité à la lumière et un larmoiement clair.

  • La cataracte

Un nourrisson peut aussi être touché par la cataracte congénitale. Elle peut être causée par une infection de la mère au cours de la grossesse, mais dans la plupart des cas, la cataracte est de cause héréditaire. Le dépistage et le traitement d’urgence de cette maladie sont primordiaux.

Les écrans, une menace sur la vue des enfants

Aujourd’hui, les Smartphones, les tablettes et la télévision sont omniprésents dans la vie quotidienne. Les enfants de 3 à 10 ans sont déjà des utilisateurs du multiécran. Selon des études, ces enfants de jeunes âges passent en moyenne près de 2 heures par jour devant l’écran.  

Cependant, il faut savoir que les écrans représentent un réel danger pour les enfants que ce soit dans le cadre du développement cognitif, les relations sociales et plus particulièrement pour leur vue. De longues séances devant un écran entrainent une sécheresse oculaire et un larmoiement.

En revanche, la lumière bleue des écrans LED provoque des impacts négatifs sur les yeux, en particulier chez les enfants dont le cristallin de l’œil est encore immature et pas opacifié.

Il est important de préciser que, ce ne sont pas les écrans qui provoquent la myopie. Cette affection de l’œil est due au fait de ne pas s’exposer à la lumière du jour pendant un certain temps. En réalité, l’écran fatigue les yeux, mais ne les abîme pas. Lorsqu’on arrête de regarder l’écran, l’œil peut récupérer. C’est pourquoi il est conseillé d’interrompre régulièrement l’activité numérique des enfants. Il faut aussi les inciter à lever les yeux au loin afin d’élargir leur champ de vision.  

Quelles précautions prendre vis-à-vis de l’utilisation des écrans ?

Pour préserver les enfants des éventuels problèmes de vue, les parents doivent prendre des mesures strictes. Pour cela, il faut :

  • Éviter d’exposer les enfants de moins de 3 ans devant les supports numériques
  • Limiter le temps d’exposition à l’écran à tout âge
  • Fixer des règles par exemple, pas d’écran à table ou dans les chambres
  • Arrêter de passer du temps devant l’écran pendant au moins 2 heures avant de dormir
  • Laisser les enfants jouer dehors, à la lumière naturelle
  • Garder une certaine distance avec les écrans

Les problèmes de vue chez l’enfant scolarisé

Pour un enfant, 80% de l’apprentissage se fait par le système visuel. Il arrive souvent que les troubles de la vue de l’enfant ne soient diagnostiqués qu’une fois à l’école. Ces problèmes sont découverts lorsque l’enfant doit voir au tableau et commence à apprendre la lecture. À cet âge, les problèmes de vue les plus courants sont l’astigmatisme, l’hypermétropie et plus rarement, la myopie.

  • L’hypermétropie : Elle se manifeste par une grande fatigue visuelle. L’enfant fronce souvent les sourcils, a les yeux rouges et des maux de tête fréquents après l’école.
  • L’astigmatisme : en cas d’atteinte de cette maladie, l’enfant voit les lettres déformées. Ce qui va entraîner de grandes difficultés dans son apprentissage. Il va confondre les lettres et finit par se lasser de lire.
  • La myopie : l’enfant présente des difficultés à voir au loin et souvent, il ferme un œil pour mieux voir.

Chez l’enfant, les défauts visuels peuvent être corrigés grâce au port de lunettes. Il est possible que le médecin en prescrit après l’établissement du diagnostic.

La nécessité de l’examen visuel

Pour le fonctionnement optimal des yeux de l’enfant, il est nécessaire de l’emmener régulièrement chez un optométriste pour un examen des yeux. Il faut préciser que les troubles de la vision passent souvent inaperçus chez les enfants. De plus, il n’existe aucun signe externe qui révèle la présence d’un trouble de la vue. Cela est dû au fait que l’enfant dispose d’une capacité à s’adapter à une vision asymétrique ou d’un défaut de vision. Les enfants s’en plaignent rarement, c’est pourquoi les parents ne s’aperçoivent pas que leurs enfants ont des problèmes de vue.

En revanche, les parents doivent les emmener consulter un pédiatre ou un ophtalmologue lorsqu’ils remarquent les cas suivants :

  • Des yeux pas alignés ou qui bougent tout le temps
  • Reflet blanchâtre sur la pupille sur une photo au flash
  • Paupières rouges ou très couvrantes
  • Paupières croutées ou gonflées
  • Irritation des yeux ou larmoiement
  • Forte gêne en présence de lumière
  • Clignements fréquents
  • Si l’enfant ferme un œil
  • Pas de réaction en passant de l’ombre à la lumière
  • L’enfant ne suit pas les objets en mouvement

Il est essentiel de dépister les problèmes de la vue afin de pouvoir les corriger à temps. De plus, avec un diagnostic précoce, les chances de guérison sont grandes. Par contre, si les troubles ne sont détectés qu’à l’âge adulte, il se peut que ce soit trop tard.